TERESKA ET SON PHOTOGRAPHE : UN RECIT

par Carole Naggar

avec les photographies de David « Chim » Seymour

Tereska et son Photographe : un recit

 

Commander

 

The Eyes Publishing, version française

Russet Lederman, Inc, version anglaise

 

106 pages

72 images

Format 16,5 x 24 cm
Couverture rigide avec impression en feuille d’argent estampée

Prix : 45€

Tereska et son photographe : un récit

 

Tereska et son photographe : un récit est un essai autour d’une histoire en partie fictive écrite par Carole Naggar sur les vies parallèles extraordinaires du photographe et cofondateur de Magnum, David «Chim» Seymour, et de Tereska Adwentowska, une jeune fille polonaise qui a fait l’objet de la photo la plus célèbre de Chim.

En septembre 1948, alors qu’il était affecté à l’UNICEF pour faire un reportage sur les enfants européens, Chim photographia Tereska dans une école primaire à Varsovie, en Pologne. Des millions de lecteurs ont vu la photo de Tereska lors de sa publication dans le magazine Life en décembre de la même année et ont été touchées par son sort. Lors du massacre de Wola, elle avait été blessée par un shrapnel et son image est devenue emblématique du destin des enfants pendant la Seconde Guerre mondiale. Au lendemain de la guerre, Chim essaya de découvrir son nom et son histoire. Cependant, Chim et Tereska sont morts avant de se revoir.

Sur la base de faits historiques, Tereska et son photographe est une fiction construite comme un petit opéra, où tous les personnages de la vie de Chim et Tereska apportent leurs différentes voix à la narration. Ils comprennent: Tereska, Chim, les parents de Tereska (dont le père était un combattant de la liberté pendant l’insurrection de Varsovie), le docteur Stanislaw Wiktor Sierpiński (un survivant du massacre d’Otwock), Enrique Meneses, Jr. (un journaliste qui a fait des recherches sur la mort de Chim et du journaliste Jean Roy en Egypte) et plusieurs autres. La chronologie du livre est non linéaire, tissant des vignettes de 1948 et du présent avec celles de la jeunesse de Chim et de la petite enfance de Tereska. Les photographies de David «Chim» Seymour, ainsi que plusieurs images historiques anonymes, sont arrangées de manière inventive par le designer de livres primés, Ricardo Báez, avec une typographie saisissante de Juan Mercerón.

 

A propos de l’auteur

Carole Naggar est poète, historienne de la photographie, conservatrice et peintre. Elle contribue régulièrement à Aperture et à Time Lightbox. Depuis 2014, elle est rédactrice en chef de la série Magnum Photos Legacy Biography.

 

David “Chim” Seymour (né Dawid Szymin, 1911-1956) est connu pour ses images de la guerre civile espagnole, pour sa co-fondation de Magnum Photos avec Henri Cartier-Bresson, Robert Capa et George Rodger, et pour son projet “Enfants de «Guerre» avec l’UNICEF qui a capturé le sort des enfants au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Après la mort de Capa en 1954, Seymour devint président de Magnum. Il occupa ce poste jusqu’à sa propre mort, en 1956, à la mitraillette égyptienne, à la suite de la crise de Suez.