Les Amies de Place Blanche

Christer Stömholm

LES AMIES DE PLACE BLANCHE

Christer Strömholm

 

Format 22x29cm

212 pages

Photographies noir et blanc

Français/Anglais

Imprimé sur papier Garda Pat

45€

 

Voir aussi l’Édition Collector

Sous coffret, limitée à 15 exemplaires accompagnée d’un tirage 18×24 cm signé et numéroté.

Avec le tirage « Suzannah & Sylvia, 1962 »

Avec le tirage « Sabrina, 1967 »

Avec le tirage « Mimosa, 1963 »

 

 

La presse en parle dans le New york Times 

Les Amies de Place Blanche

Vision sombre, poésie, extistentialisme et transsexualité

 

Vision sombre, poésie, extistentialisme et transsexualité avec Christer Strömholm. Réédtion du livre éponyme édité en 1983 autour de ces marginaux du Paris nocturne des années 50 et 60.

 

Père de la photographie suédoise moderne, Christer Strömholm (né le 22 juillet 1918 et mort le 11 janvier 2002) continue de jouer une grande influence sur la l’ensemble de la scène photographique scandinanve et internatinale. Son œuvre à longtemps dérouté tant il paraissait difficile d’admettre qu’un photographe ait pu s’imprégner avec autant de profit des unvers plastiques et critiques qu’il a cotoyés et exploités.

 

À partir de 1956, il concentre ses efforts et son œuvre sur les transsexuels du quartier de la Place Blanche à Paris : «Je ne m’y été jamais intéressé. Nous nous sommes rencontrés par hasard, et j’ai réalisé très vite que, quand vous vous interrogez sur la vie qu’ils mènent, il devient difficile de ne pas prendre de photographie».

 

C’est cette série de clichés, publiée en 1983 dans l’ouvrage intitulé Les Amies de la Place Blanche, qui rend Christer Strömholm célèbre auprès du grand public hors de son pays natal.

 

 

 


Les mots de l’auteur

 

C’est un livre sur l’insécurité. Une description de gens vivant une existence à part, dans la grande ville de Paris ; de gens qui ont connu l’enfer de la rue. C’est un livre sur l’humiliation, sur l’odeur des putains et la vie nocturne dans les cafés. C’est un livre sur la quête de sa propre identité, sur le droit à la vie, sur le droit à disposer de son corps.

 

Mais c’est aussi un livre sur l’amitié, un témoignage sur la vie que nous vivions dans le quartier de la place Blanche et de la place Pigalle. Son marché, son boulevard et les petits hôtels où nous habitions.

Ce sont des images qui datent d’il y a longtemps. Du temps où de Gaulle était président et la France en guerre contre l’Algérie.

Ce sont des images de personnes dont je partageais la vie et que je crois avoir comprises. Ce sont des images de femmes nées biologiquement hommes et que l´on appelle « transsexuelles ».

Moi, je les appelle « mes amies de la place Blanche ». Cette amitié est née ici, au début des années soixante et elle dure depuis 22 ans.

 

Christer Strömholm, 1983


Lire la suite

 

Découvrir

Tiksi

Evgenia Arbugaeva observe les particularités du grand nord à travers les yeux et les jeux d’une petite fille.

 

35€

Découvrir Commander