Regards Fulgurants

Alain Bizos

regards fulgurants

Alain Bizos

Format 21×28 cm

120 pages

Color photographs

French/English

35€

 

Voir aussi l’Édition Collector
20 copies, avec un tirage 18×24 cm signé et numéroté.

Alain Bizos, la période essentielle 1977-1982

 

Aucune monographie n’a jusque là été consacrée à Alain Bizos. Il met pourtant au point, fin 1970 / début 1980, une esthétique personnelle,
à cheval entre art et information, qui marquera un tournant dans la photographie de presse.

 

En plus du côté du provocateur et parfois franchement cocasse des séries comme Monsieur Madame réali- sées avec le collectif de graphistes
« Bazooka », on retrouve aussi dans les travaux d’Alain Bizos une
ré- flexion profonde sur le genre, l’identité ou l’époque.

 

« [La photographie] sera un moyen pour lui de poursuivre des recherches
qui se situent davantage dans le champ d’un art contemporain qui connaît aussi bien Warhol que les minimalistes, les utilisateurs du néon que le cinéma underground. »

Citation extraite de la préface de Christian Caujolle.

 

 


 

A PROPOS D’Alain Bizos

Membre fondateur de Libération en 1973, instigateur avec le groupe « Bazooka » de la revue Un regard mo- derne, Alain Bizos est très présent dans la presse de l’époque, on se souvient notamment de ses portraits de Jacques Mesrine, ennemi public n°1, qui paraissent dans Paris Match en 1979. C’est surtout avec la revue Actuel, mensuel branché relancé en 1979, au sein du- quel il a carte blanche, qu’il imprime fortement sa mar- que. Se définissant lui-même comme « artiste reporter photographe », il réalise les images, écrit les textes et met en page ses sujets , du témoignage de la violence du monde à la culture underground d’une Nina Hagen.